Sophrologie

5 infos à connaitre pour gérer les angoisses

5 infos à connaitre pour gérer les angoisses

1

Définir l'angoisse pour agir sur nos comportements

L’angoisse est une peur liée au futur… à ce qui « pourrait » arriver.

Quelles différences avec la peur ou l’anxiété ?

  • La peur est relative à un élément concret : peur des chiens, du vide, etc…
  • L’anxiété est plus sournoise, car elle reste difficile à identifier.

Prenons deux exemples concrets...

Exemple A : La crise d'angoisse à l'idée d'aller au lycée

Elle survient bien souvent alors que l’adolescent est encore à la maison

jeune fille tete dans les mains

Exemple B : L'angoisse à l'idée de prendre la parole en public

Là encore, l’angoisse nait à la simple idée de parler devant plusieurs personnes alors que sur l’instant la personne est seule

Conférence
1

L'angoisse découle de nos pensées

C’est bien souvent cette petite voix intérieure qui prend le dessus et nous invite à imaginer le pire

Exemple A : Je suis certain(e) que je vais être interrogé(e) et que je ne vais pas savoir répondre

Exemple B : Je vais bafouiller c’est certain, à moins que je m’évanouisse avant !

Dans les deux cas, à moins d’être voyant(e), rien n’est encore joué, et reste de l’ordre de la supposition !

1

Notre cerveau nous ment

Notre cerveau rattache systématiquement ce qui est perçu de l’environnement, à ce qu’il connait déjà. Pour autant, ce n’est pas forcément la réalité.

Exemple A : Ça va se passer comme la dernière fois en cours de Maths

Exemple B : Ils vont me juger, et risquent de se moquer de moi

Ce n’est pas parce que quelque chose s’est passé une fois voire plusieurs fois, que ce sera la même chose cette fois-ci ! Ce ne sont que des croyances liées à notre expérience passée et à certaines idées reçues ou mythes… comme le fameux « jamais 2 sans 3 ! »

1

Revenir au présent

Pour prendre de la distance par rapport à nos pensées, vivons l’instant présent ! Notre société actuelle nous impose souvent d’anticiper, ou de tirer des leçons de nos expériences passées… ce qui nous amène à ressasser… de fil en aiguille, nous perdons de vue que l’important est ce que nous vivons là maintenant !

1

Je pratique encore et encore !

Le fait de savoir que « se promener en forêt réduit le stress et met de bonne humeur » ne suffit pas à réduire le stress. Il faut aller se balader en forêt pour en savourer les bienfaits. Ici, c’est la même chose !

Prenez 5 minutes par jour (dans votre salle de bain, aux WC, en mangeant, etc…) pour revenir au présent. Essayez au moins sur 21 jours et on fait le point ensemble !

Il est important de comprendre notre fonctionnement ainsi que de prendre conscience de ce qui se passe en nous quand nous subissons de fortes émotions. Plus nous apprenons à nous (re)connaitre et plus nous saurons trouver en nous les ressources pour aborder et gérer ces émotions avec plus de flexibilité.

Vous l’aurez compris, comprendre ne fait pas tout et la pratique est essentielle si vous souhaitez changer…

De nombreuses applications existent pour vous aider (méditations, cohérence cardiaque…), alors profitez-en !

5 infos à connaitre pour gérer les angoisses Lire la suite »

Votre accompagnement en quelques mots

Votre accompagnement en quelques mots

La sophrologie au cœur de l'accompagnement

Pratique psycho-corporelle, la sophrologie s’appuie sur des techniques de relaxation associées à des exercices de respiration et à de l’évocation positive.

coeur cerveau liés

C’est une méthode progressive, qui s’adapte à tout le monde. Je ne crois pas aux protocoles tout en 1 ! Nous sommes toutes et tous différents, et un accompagnement doit être adapté à la singularité de chacun(e).

Pour en savoir plus sur la sophrologie, je vous invite à vous rendre sur le site de la Fédération des Écoles Professionnelles de Sophrologie.

La respiration, un élément essentiel !

Comme l’explique si bien le Dr Ohare, la cohérence cardiaque permet d’atteindre un état d’équilibre entre le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique. Le premier est le système d’adaptation qui se déclenche en cas de menace, le second est le système de récupération, une fois le danger passé. Respirer ainsi permet de recentrer ses émotions, de réguler ses hormones et d’agir bénéfiquement sur le stress. Simple à pratiquer, elle procure un bienfait immédiat, qui peut être bénéfique durant plusieurs heures.

« Le premier atout de la cohérence cardiaque est son effet bénéfique pour lutter contre le stress. Sa pratique régulière permet de faire baisser le niveau de cortisol, l’hormone du stress, et d’augmenter la DHEA, l’hormone de jouvence, antagonisme du cortisol, précise le médecin. A terme, on limite le risque de fatigue, d’épuisement, on arrive plus facilement à lâcher prise et à prendre de la distance par rapport aux événements. On diminue l’anxiété et le risque de dépression. »

L'écoute sans jugement

« Écouter l’autre, c’est comprendre ce qui n’est pas dit » (Alfred Vanesse)

Ma démarche est basée sur l’approche centrée sur l’autre, développée par le psychologue Carl Rogers.

L’écoute active permet à l’autre (vous) d’être entendu, accompagné et soutenu. Elle (vous) permet d’approfondir le processus de réflexion. Vous êtes donc actrice/acteur de votre accompagnement !

Votre accompagnement en quelques mots Lire la suite »

Retour en haut